Qu’est-ce que le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal tenant lieu du Programme Local de l’Habitat à Toulouse ?

Le PLUi-H Toulouse : Définition

Historique

En 1992, l’intercommunalité toulousaine regroupait alors 13 communes. En 2001, elle devient la Communauté d’Agglomération du Grand Toulouse avec 21 communes membres, puis Communauté Urbaine en 2009 avec 25 communes. C’est en 2012 que le nombre actuel de 37 communes est atteint, pour devenir au 1er janvier 2015 Toulouse Métropole. Aujourd’hui, la Métropole est couverte par 30 Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) et 7 Plans d’Occupation des Sols (POS). Le PLUi-H a été adopté pour apporter une simplification et une harmonisation de ces règles.

Le Plan local d’urbanisme intercommunal a été approuvé le 11 avril 2019 par le Conseil de la Métropole. Il établit les règles de développement de l’urbanisme et de l’habitat pour les 37 communes de Toulouse Métropole.

Il s’agit d’un outil de référence permettant de connaître les possibilités de constructibilité en termes d’urbanisme. Ainsi, il détermine les zones ayant un potentiel de densification ou les zones à protéger sur l’ensemble des communes de Toulouse Métropole.

Vous devez en tenir compte si vous souhaitez vendre votre terrain à Toulouse.

Les enjeux du PLUi-H Toulouse

Comptant plus d’un million d’habitants, la métropole de Toulouse s’adapte pour accueillir habitants, usagers et visiteurs de plus en plus nombreux. Cette adaptation se traduit notamment par l’extension de son centre-ville, avec la transformation de la gare Toulouse-Matabiau et de ses quartiers voisins (Toulouse EuroSudOuest et l’arrivée de la LGV) ou encore la reconfiguration des allées Jean Jaurès.

Les enjeux du PLUi-H au sein de Toulouse Métropole sont notamment :

  • Démographie : accueillir 140 000 à 150 000 logements supplémentaires d’ici 2030.
  • Logement : produire 6500 à 7500 logements par an.
  • Déplacement : renforcer le recours aux transports en commun et la création d’itinéraires piétons et cyclables.
  • Urbanisation : limiter les constructions sur l’espace agricole et densifier les cœurs de ville.
  • Economie : valoriser les territoires en zones économiques afin de mieux accueillir le développement du secteur d’activités.
  • Proximité : protéger les commerces dans les centre-villes et cœurs de quartier, en favorisant l’accès aux services de proximité (petits commerces, commerces de bouche, etc.) et favoriser l’installation d’équipements publics et d’écoles dans certains quartiers.
  • Environnement : faire de Toulouse une Ville Verte afin de préserver l’environnement. Nos nouvelles résidences prennent en compte cette dimension environnementale en intégrant des cœurs d’îlot paysagers et des façades végétales.

Les pistes d’action du PLUi-H Toulouse

  • Développer une offre commerciale équilibrée.
  • Mettre en place des démarches concertées avec les habitants et les acteurs locaux pour valoriser les initiatives existantes et identifier leurs besoins.
  • Anticiper les besoins futurs de services et d’équipements de proximité par rapport aux perspectives d’évolution urbaine.
  • Respecter les identités des quartiers (espaces bâtis protégés…).

À quoi sert le PLUi-H Toulouse ?

Le PLUi-H a pour but de définir pour les prochaines années les principaux axes de développement et d’aménagement de Toulouse Métropole dans divers domaines, qui sont l’emploi, l’habitat, l’équipement, la mobilité et l’environnement. Le PLUi-H vise en ce sens à renforcer la mixité sociale et urbaine, mais aussi à préserver les espaces naturels. Il a été établi pour simplifier et uniformiser les règles d’urbanisme au sein de Toulouse Métropole.

Qui est concerné par le PLUi-H Toulouse ?

Nombreux sont les acteurs à avoir participé à l’élaboration du PLUi-H.

  • Les 37 communes de Toulouse Métropole : Aigrefeuille, Aucamville, Aussonne, Balma, Beaupuy, Beauzelle, Blagnac, Brax, Bruguieres, Castelginest, Colomiers, Cornebarrieu, Cugnaux, Drémil Lafage, Fenouillet, Flourens, Fonbeauzard, Gagnac sur Garonne, Gratentour, Launaguet, Lespinasse, L’Union, Mondonville, Mondouzil, Mons, Montrabé, Pibrac, Pin Balma, Quint Fonsegrives, Seilh, Saint Alban , Saint Jean, Saint Jory, Saint Orens de Gameville, Toulouse, Tournefeuille, Villeneuve Tolosane.

Source : Toulouse Métropole

  • Le Conseil Départemental, le Conseil Régional, la Chambre des métiers et de l’artisanat, la Chambre du commerce et de l’industrie.
  • Les promoteurs, acteurs de l’habitat, experts de l’environnement et de l’agriculture.
  • Les habitants, citoyens et usagers.

Quels sont les objectifs du PLUi-H Toulouse ?

Compte tenu de la forte croissance démographique que connaît Toulouse Métropole, avec une moyenne de 8000 habitants supplémentaires par an, le PLUi-H doit permettre la construction de 7000 logements neufs en moyenne par an, à l’horizon 2030. Toulouse devra accueillir 50% de cet effectif, le reste sera réparti parmi les autres communes ; 30% au sein de la première couronne, et 20% dans les communes de deuxième et troisième couronne.

Des projets en accord avec les politiques de la ville sur l’habitat

Toulouse Métropole s’est engagée dans un programme de renouvellement urbain, dans le cadre d’une convention avec l’Agence Nationale pour le Renouvellement Urbain (ANRU) visant plusieurs quartiers : Bellefontaine-Milan-Reynerie, Bagatelle-Faourette-Papus-Tabar-Bordelongue, Empalot, Izards-Trois-Cocus-La Vache, Mirail-Université à Toulouse ; Val d’Aran, Fenassiers, Poitou Bel Air à Colomiers.

Il s’agit pour Toulouse Métropole de permettre à chacun des habitants de se loger à proximité des équipements et services, de son lieu de travail, mais aussi d’améliorer l’accueil des nouveaux salariés.

Des projets en accord avec le respect du patrimoine

Grâce au PLUi-H, Toulouse Métropole souhaite maintenir un centre-ville habité, tout en conservant le patrimoine et en modernisant l’habitat. Il s’agit avant tout de concilier projet urbain et contraintes du classement du Patrimoine de l’Unesco, afin de favoriser l’évolution du centre historique vers un centre de métropole.

Des projets en accord avec les ambitions écologiques

Dans le cadre du projet SmartCity, le PLUi-H de Toulouse Métropole soutient les opérateurs dans leur démarche de réaliser des opérations de très haute qualité environnementale (démarche HQE, énergie positive).

SmartCity prévoit notamment :

  • Un réseau de transports structurant et innovant en matière d’énergie et de connectivité : 3ème ligne de métro Toulouse Aerospace Express, Téléphérique Urbain Sud, lignes de bus Linéo.
  • Des zones ciblées basse consommation, des réseaux optimisés et écoquartiers (Cartoucherie, Andromède…).

En savoir plus

Contactez-nous

Un conseiller vous rappelle

MMme
MMme * Champs obligatoires